Un projet de recherche sur le bois et ses usages en architecture sélectionné par l’ANR (AAPG 2021)

Le projet TiMMA (Timber in Minoan and Mycenaen Architecture :  structural role compared) vient d’être sélectionné par l’ANR pour financement (2022-2026).

Les usages du bois dans l’architecture minoenne et mycénienne sont connus depuis fort longtemps ; ils ont été ponctuellement mentionnés dans les ouvrages d’architecture consacrés à la période, dans les publications archéologiques et dans les rapports de fouilles, mais n’ont jamais été étudiés pour eux-mêmes. Ils n’ont pas non plus fait l’objet d’une approche comparative. Le projet TiMMA propose de combler cette lacune. L’objectif est de rassembler toutes les données actuelles sur la présence du bois dans le bâti de l’architecture de l’âge du Bronze égéen (Grèce et Crète) en concentrant l’étude sur une série d’édifices et de sites choisis. Afin de reconstituer autant que possible l’approvisionnement en bois, nous compilerons aussi les données archéo-environnementales de ces sites, ainsi que les résultats des recherches palynologiques pour approcher au mieux la couverture forestière des environs et les arbres disponibles. Ce travail rendra possible l’évaluation du rôle structurel du bois (système porteur, renforcement, fonction parasismique ou non du dispositif), grâce à des calculs de structures et des restitutions 3D, renforcés par le recours à l’archéologie expérimentale sur quelques bâtiments choisis parmi les sites sélectionnés pour leur exemplarité et la pertinence des données collectées.Il sera possible d’évaluer le recours au bois, de distinguer les emprunts et les spécificités de chaque architecture et de progresser dans la compréhension des rapports entre Minoens et Mycéniens. Le projet TiMMA concerne donc autant l’histoire du bâti, l’histoire des techniques et de l’architecture que l’histoire culturelle. Les techniques et les usages du bois, notamment dans l’architecture minoenne néopalatiale, offrent aussi matière à réflexion en ce qui concerne les nouveaux usages de ce matériau dans l’éco-construction actuelle et notamment le recours aux techniques traditionnelles.

Porteur du projet : Sylvie ROUGIER-BLANC (PR Histoire grecque, UPEC, CRHEC)

Partenaires :

Ecole Française d’Athènes : resp. Clémence PAGNOUX

ArScAn (Archéologie et Sciences de l’Antiquité, Paris I) : resp. Maïa POMADERE

GEODE (Géographie et Environnement, UT2J): resp. Vanessa PY

Un carnet hypothèse rendra compte régulièrement des avancées du projet et des résultats (ouverture janvier 2022).

Illustration : vue du palais de Malia (Crète) ; Wikicommons.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search